Catégorie : L’info du jour de GOLIAS

Au nom du libre évangile : Rendez-nous l’église !

Nous poursuivons notre réflexion sur le cléricalisme et l’élitisme tels que dénoncés par François dans sa Lettre au peuple de Dieu et alors que s’est conclu le Sommet sur les abus à Rome. Depuis août dernier, nous donnons largement la parole aux théologiens, journalistes et clercs désireux de participer à cette réflexion (Jacques Musset, Paul Fleuret, Mgr Dagens, René Poujol…) car nous sommes convaincus que c’est ensemble, à notre modeste échelle, que nous pourrons trouver une autre façon de faire Eglise, plus proche de l’Evangile mais surtout plus proche de l’humanité.

Lire plus »

La promesse de la tolérance zéro

Convoqué en septembre dernier, le « sommet » de Rome, qui se réunit du 21 au 24 février, ne se présente pas dans la plus parfaite clarté. On avait remarqué que lorsqu’il avait été annoncé, il était si urgent et si important que la Conférence des évêques des Etats-Unis avait reçu l’ordre de surseoir à toute prise de décision sur le traitement de la pédophilie, avant de connaître les conclusions de cette réunion.

Lire plus »

Weinstein en soutane

Le témoignage que vous allez lire est accablant, effroyable et terrible. Vous allez le lire et vous allez ressentir ce que nous avons ressenti : ce mélange d’horreur glacé devant des pratiques immondes d’ecclésiastiques qui furent en leur temps de bons « notables » du milieu conservateur catholique, mais vous ressentirez aussi du dégoût, de la colère. Un seul cri monte : « Plus jamais cela ! »

Lire plus »

Traditionalistes : ce que révèle la fin d’« Ecclesia Dei »

La nouvelle circulait en off depuis quelques semaines : François allait dissoudre la Commission pontificale « Ecclesia Dei », créée par Jean Paul II en 1988 à la suite du schisme lefebvriste. Cette commission réunissait celles et ceux des intégristes qui ne souhaitaient pas rompre totalement avec Rome. Elle fut aussi en charge, depuis lors, du dialogue avec la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), dialogue qui a toujours capoté. Le pape jésuite a donc procédé à la dissolution de ce service, désormais rattaché totalement à la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF). Mais pour quel avenir ?

Lire plus »

NON A L’ELITISME CATHOLIQUE !

Le pape François a lancé en août dernier un appel qu’il a adressé à l’ensemble du peuple de Dieu1. Il y exprime sa souffrance, son indignation, sa honte face à l’avalanche des abus sexuels dont des prêtres, à travers le monde, se sont rendus coupables. Mais cet appel va beaucoup plus loin : il dénonce très vigoureusement ce qui lui semble comme à la racine de ces abus, ce qu’il appelle le cléricalisme, parce que cette « manière déviante » de concevoir et d’exercer l’autorité dans l’Eglise aboutit à des abus de pouvoir et de conscience, inséparables de ces abus sexuels. Et il demande à tout le peuple de Dieu de lutter contre le cléricalisme qui engendre une scission dans le corps ecclésial.

Lire plus »

Barbarin en procès

La presse est unanime : ce procès devant la justice correctionnelle de Lyon fut « exemplaire », notamment grâce à la présidente Brigitte Vernay, « dure avec les forts et d’une profonde délicatesse avec les fragiles »4. Quatre jours durant (du 7 au 10 janvier), neuf victimes du P. Preynat purent exposer leurs griefs à l’endroit de six accusés : un cardinal, deux évêques, un prêtre et deux laïcs. Ils n’eurent pas beaucoup de difficultés à démontrer la conspiration du silence, certains accusés préférant se taire ou botter en touche en dépit des enjeux… que le cardinal Barbarin n’a visiblement pas vraiment compris.

Lire plus »

Vaticom : la reprise en main du pape Francois

C’est donc sur de nouvelles bases que François veut démarrer 2019 : les démissions du porte-parole de la Salle du Saint-Siège et de son adjointe, Greg Burke et Paloma García Ovejero, le 31 décembre dernier, ont pris de court le microcosme romain qui ne s’attendait pas à pareille décision. Car le pape jésuite n’a pas cherché à les retenir ; mieux, personne n’a cru bon de prévenir le préfet du Dicastère pour la communication, Paolo Ruffini, mis devant le fait accompli quelques heures avant l’annonce officielle. Plus que jamais l’évêque de Rome, grand communicant devant l’Eternel, veut reprendre en main son image, surtout que 2019 s’annonce peu ou prou aussi explosif que 2018…

Lire plus »

Des évêques à côté de leurs pompes

Quelle désolation ! Les remontées des diocèses de Tarbes-Lourdes et Limoges ne sont guère positives . Pour Mgr Brouwet, évêque dans la cité mariale depuis 2012, ce n’est guère étonnant ; cet évêque est un habitué du contre-témoignage : outre son tropisme tradi – il ne tarit pas d’éloges entre autres sur la Fraternité Saint-Pierre (FSSP), composée de lefebvristes ralliés à Rome –, il avait voulu déloger la dizaine de dominicaines contemplatives en 2015-2016 de leurs locaux proches de la grotte pour y abriter ses propédeutes1 (cf. GOLIAS Hebdo n° 449). Qu’importait alors si ces religieuses étaient présentes à Lourdes depuis 1889, Mgr Brouwet n’en avait cure, n’ayant d’yeux que pour ses séminaristes… Il réitère désormais mais avec les laïcs, chassés littéralement des services depuis son arrivée. De manière presque méthodique. C’est ce que décrit ce diocésain, qui y voit – à juste titre – l’empreinte d’un cléricalisme poussé à l’excès, ravageur pour les laïcs que l’on veut exclure pour réinstaller des clercs, des religieux. Les laïcs ne sont acceptables qu’assis face à la chaire, à genoux devant l’autel et la main au porte-monnaie, pour paraphraser le père dominicain Congar.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories