Catégorie : L’Humeur de GINO

Le Portugal dans la tourmente de la Banco Espirito Santo…

L’affaire fait grand bruit dans le monde de la finance et donne même des vapeurs à l’économie française : la Banco Espirito Santo, en pleine faillite, devait recourir à l’Etat portugais, lequel a injecté 4,4 milliards d’euros pour renflouer l’établissement bancaire lusitanien ! C’est qu’il fallait éviter la contagion à l’ensemble du secteur financier du Portugal, et même d’Europe ! Dans cette histoire, le Crédit agricole – détentrice de la BES à 15 % – a perdu 708 millions d’euros…

Lire plus »

Harlem Désir d’avenir !

« Promoveatur ut amoveatur ! » J’utilise souvent cette locution latine illustrant le Principe de Peter et qui signifie : « qu’il soit promu pour que l’on s’en débarrasse ! » Je l’aime beaucoup. Chacun ses petites manies… Elle est souvent appliquée à Rome, du côté du Vatican. Tel monsignore dont on ne sait que faire dans tel dicastère et que l’on renvoie dans son pays d’origine à la tête d’un diocèse – avec parfois la dignité d’archevêque – en fonction du niveau d’incompétence. Plus on échoue, plus on grimpe les échelons dans la hiérarchie…

Lire plus »

La Valls à mille temps !

Alors, ça y est ! La France aurait donc un nouveau Premier ministre : Manuel Valls. Ne nourrissant aucune animosité pour cet homme, je dois bien admettre que cela reste un mauvais choix. D’une part, parce que le président de la République semble choisir l’homme de l’opinion. Une bien mauvaise idée. L’opinion n’a pas toujours raison : en 1981, en suivant son opinion publique, François Mitterrand n’aurait jamais demandé à Robert Badinter, Garde des Sceaux et ministre de la Justice, de faire voter l’abolition de la peine de mort. D’autre part, parce que Manuel Valls n’est pas l’homme de la situation.

Lire plus »

Jean François XXIV

Changer de nom, c’est toujours un symbole. Moi-même, j’ai choisi de prendre le prénom de grand-père – Gino – et de porter devant la Justice cette demande afin que ce prénom devienne pleinement le mien à l’état-civil. Aujourd’hui, 85 % de mes interlocuteurs m’appellent Gino.

Lire plus »

« Tous à poil », même Jean-François Copé !

La théorie du genre et autres fadaises de la même farine, serinées par les extrémistes de tout poil (politiques et religieux), n’en finissent pas de faire des ravages dans notre pays. Et notamment à droite où l’on surveille ces mouvements de contestation comme le lait (maternel) sur le feu en se demandant comment les récupérer, au bout du compte.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories