Catégorie : Édito (en archives)

Les étranges méthodes du docteur Anatrella

Dernière Minute
Le signalement opéré au printemps dernier par un des témoins victimes dans l’affaire Anatrella a officiellement porté plainte aujourd’hui lundi 30 octobre 2006 contre le « psy officiel » de l’Eglise de France.

Lire plus »

Les dessous de la querelle liturgique

La libéralisation de la messe de Saint Pie V relève de l’arbre qui cache la forêt.

En effet, loin de se réduire à  n’être qu’une banale querelle de lutrin, le conflit des rites engage, en profondeur, non seulement toute une vision de la messe mais encore toute une conception de Dieu et de l’homme, du rapport entre eux.

Sur ce point là  comme sur beaucoup d’autres, une question particulière, loin de relever purement et simplement du goà»t des uns et des autres, exprime à  sa façon un enjeu très profond et véritablement décisif.

On peut volontiers parler d’une conception d’ensemble du christianisme. En opposition frontale avec l’esprit de tolérance et de libéralisme des lumières.

Lire plus »

Traditionnelle vraiment ?

La messe selon le rit de Saint Pie V est quelquefois qualifiée de l’épithète « traditionnelle ».

Les intégristes de la fraternité Saint Pie X ne cessent d’ailleurs de se gargariser de cet adjectif pour justifier leurs préférences.

Mgr Marcel Lefebvre parlait même de la « messe de toujours ».

Le sens de l’histoire n’a jamais été son fort.

Lire plus »

Pourquoi un nouveau trombinoscope ?

Golias vient publier un nouveau trombinoscope des évêques de France.

La raison d’un tel choix tient d’abord au renouvellement du corps épiscopal, en particulier avec les nouveaux venus depuis l’élection de Benoît XVI.

Mais nous avons encore d’autres raisons, plus fondamentales, que nous voudrions exposer ici.

Lire plus »

La messe en latin officiellement de retour en novembre

Fidèles du Peuple de Dieu, dépoussiérez vos missels du début de siècle dernier ;

Prêtres du Concile Vatican II, ressortez vos soutanes (s’il vous en reste), la Sainte Eglise Catholique a une surprise pour vous.

Dans quelques semaines, le pape promulguera un document pour la « libéralisation » de la liturgie romaine.

La date de publication du décret est prévue courant novembre prochain. Le contenu du document concernera la « libéralisation » totale du rite tridentin – selon les rubriques de 1962 – le mettant sur le même plan que le rite conciliaire (« réformé » pour les traditionalistes) : la « nouvelle » liturgie sera définie « rite ordinaire » alors que celle traditionaliste sera définie « rite extraordinaire », sans aucune limitation par quelque prêtre catholique que ce soit.

Lire plus »

Les mosaïques de Kephas : laboratoire pour transfuges !

La réintégration des intégristes dans l’Eglise catholique met en lumière certaines publications qui travaillent dans l’ombre à  l’accueil théologique et pastorale des disciples de Mgr Lefbevre.

Ainsi, la revue Kephas qui reçoit le soutien de nombre d’autorités ecclésiastiques actuellement en fonction.

Enquête…

Lire plus »

Pourquoi reste-t-on ?

Nous ne voulons pas répondre aux nombreux commentaires suscités par le dernier Edito, parce que nous n’avons ni la vérité ni le dernier mot, mais nous souhaitons plutôt poursuivre le débat ainsi amorcé.

Nous maintenons la lecture du discours de Benoît XVI que nous avions proposé en ajoutant que le caractère pour le moins compliqué de son argumentaire facilite les interprétations contradictoires.

Lire plus »

Benoît XVI a-t-il perdu la raison ?

Le 19 avril 2005, la mauvaise nouvelle de l’élection de Joseph Ratzinger tombait.

Certains nous demandaient d’attendre. Mais malheureusement, nous avions sans doute raison, non de désespérer, mais d’être inquiets !

Les derniers événements nous donnent peut être en partie raison.

Lire plus »

La conversion supposée de Frère Roger

Le journal « Le Monde » fait référence à  une prétendue conversion de Roger Schutz au catholicisme, qu’il situe dès 1972.

Le célèbre fondateur de Taizé aurait fait profession de foi catholique entre les mains de Mgr Armand Le Bourgeois, alors évêque d’Autun.

Lire plus »

La portée d’une démission

La nouvelle a fait l’effet d’un tremblement de terre en Alsace. Mgr Joseph Doré, archevêque depuis 1997, très apprécié, annonce en effet sa démission. Il part à  la retraite cinq ans plus tôt que prévu. La raison de ce départ prématuré tient à  une grande fatigue du prélat qui s’est dépensé jusqu’à  la limite de ses forces. Travailleur acharné, se dépensant sans compter, Mgr Doré ne s’est sans doute pas assez ménagé. Il est vrai que changer complètement de rythme de vie à  soixante et uns ans (âge o๠il est devenu évêque) et la charge d’un diocèse très important et même écrasant comme Strasbourg, n’est pas propice au repos.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories