Mois : janvier 2019

Scandale

Le récent procès du cardinal Barbarin à Lyon, à propos des affaires de pédophile qui ébranlent l’Église, m’amène à faire quelques remarques. D’abord le cardinal a expliqué sa passivité en disant : « Quand je ne sais pas quoi faire, je me tourne vers Rome. » Autrement dit il s’abrite derrière une autorité supérieure pour éluder sa propre responsabilité. Cet aveu d’impuissance est quand même étonnant, de la part d’un « cardinal-archevêque-de-Lyon-primat-des-Gaules » ! Enfin et surtout la réponse du Vatican est édifiante. Ordre a été donné au cardinal de « prescrire toutes les mesures disciplinaires adéquates tout en évitant le scandale public. » C’est cette hantise du scandale qui me semble le nœud de la question, et constituer une plaie béante au cœur de ce grand corps qu’est l’Église.

Lire plus »

NON A L’ELITISME CATHOLIQUE !

Le pape François a lancé en août dernier un appel qu’il a adressé à l’ensemble du peuple de Dieu1. Il y exprime sa souffrance, son indignation, sa honte face à l’avalanche des abus sexuels dont des prêtres, à travers le monde, se sont rendus coupables. Mais cet appel va beaucoup plus loin : il dénonce très vigoureusement ce qui lui semble comme à la racine de ces abus, ce qu’il appelle le cléricalisme, parce que cette « manière déviante » de concevoir et d’exercer l’autorité dans l’Eglise aboutit à des abus de pouvoir et de conscience, inséparables de ces abus sexuels. Et il demande à tout le peuple de Dieu de lutter contre le cléricalisme qui engendre une scission dans le corps ecclésial.

Lire plus »

Croyance

Elle se fonde sur un mouvement affectif, qui engendre une éclipse, momentanée ou durable, de la rationalité. Les spécialistes parlent ici de biais cognitifs, pour signifier l’emprise sur nous de nos émotions, au détriment de notre raison. Par exemple si nous voyons un cageot d’oranges dont la première rangée est pourrie, la raison devrait nous dire qu’il y a toute probabilité pour que les rangées d’en-dessous soient aussi pourries. Mais si nous disons le contraire, c’est que nous désirons qu’elles ne le soient pas. Certes elles peuvent ne pas l’être, mais il n’est pas rationnel de le conclure. On peut appliquer cet exemple à la croyance en un monde meilleur postulé pour le futur, fréquente en maintes religions à dimension eschatologique.

Lire plus »

Barbarin en procès

La presse est unanime : ce procès devant la justice correctionnelle de Lyon fut « exemplaire », notamment grâce à la présidente Brigitte Vernay, « dure avec les forts et d’une profonde délicatesse avec les fragiles »4. Quatre jours durant (du 7 au 10 janvier), neuf victimes du P. Preynat purent exposer leurs griefs à l’endroit de six accusés : un cardinal, deux évêques, un prêtre et deux laïcs. Ils n’eurent pas beaucoup de difficultés à démontrer la conspiration du silence, certains accusés préférant se taire ou botter en touche en dépit des enjeux… que le cardinal Barbarin n’a visiblement pas vraiment compris.

Lire plus »

Référendum

On parle beaucoup actuellement, à propos du mouvement des gilets jaunes, de la possibilité constitutionnelle d’instaurer un référendum d’initiative citoyenne (RIC). Au risque de mécontenter mes lecteurs, je dirai que cette mesure, si elle est adoptée, me semble extrêmement dangereuse.

Lire plus »

Mourir à soi, pour renaître enfin

Je me suis rendu à l’enterrement du papa d’un collègue. Cela fait des mois que je ne me rends plus à l’église. Si ce n’est récemment lors d’un baptême dans la famille de ma femme, durant lequel le prêtre rappela que nous étions le fruit du péché originel. Passons.

Lire plus »

Vaticom : la reprise en main du pape Francois

C’est donc sur de nouvelles bases que François veut démarrer 2019 : les démissions du porte-parole de la Salle du Saint-Siège et de son adjointe, Greg Burke et Paloma García Ovejero, le 31 décembre dernier, ont pris de court le microcosme romain qui ne s’attendait pas à pareille décision. Car le pape jésuite n’a pas cherché à les retenir ; mieux, personne n’a cru bon de prévenir le préfet du Dicastère pour la communication, Paolo Ruffini, mis devant le fait accompli quelques heures avant l’annonce officielle. Plus que jamais l’évêque de Rome, grand communicant devant l’Eternel, veut reprendre en main son image, surtout que 2019 s’annonce peu ou prou aussi explosif que 2018…

Lire plus »

Roi

On connaît la fable de La Fontaine Les Grenouilles qui demandent un roi. Lassées de la démocratie, elles demandent qu’on leur donne un roi. Jupiter leur envoie d’abord un inoffensif soliveau, qui ne leur inspirant aucune crainte les fait s’agiter dans tous les sens et dans un état de complète anarchie, finalement insupportable. D’où une nouvelle demande de leur part : « Donnez-nous un roi qui se remue. » À la fin Jupiter leur envoie une grue qui les tue et les dévore, et à leurs nouvelles plaintes il répond qu’elles auraient dû garder leur premier type de gouvernement, et à défaut se contenter du premier roi qui leur fut envoyé.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories