Mois : décembre 2018

Prosélytisme

Un jeune américain de 27 ans a été tué à coup de flèches, dès son arrivée sur leur territoire, par les indigènes habitant l’île de North Sentinel, dans un archipel de l’océan Indien rattaché à l’Inde. Très croyant, ce jeune homme se pensait en terre de mission. Dans une ultime lettre adressée à sa famille, rédigée le matin de sa mort, il confiait : « Vous pensez peut-être que je suis fou de faire tout ça mais je pense que ça vaut la peine d’apporter Jésus à ces gens… Ce n’est pas en vain – les vies éternelles de cette tribu sont à portée de main et j’ai hâte de les voir adorer Dieu dans leur propre langage. » (Source : lemonde.fr, 21/11/2018)

Lire plus »

Disproportion

Elle est souvent énorme, et tragique, quand elle oppose un acte à son résultat. La plus petite cause peut avoir un grand effet. Ainsi un collégien de onze ans, de Beausoleil (Alpes maritimes), s’est-il suicidé en se jetant d’un pont à la sortie de son établissement, suite semble-t-il, selon le procureur, « à une punition que lui avait donnée son professeur pour avoir sorti ou utilisé un téléphone en classe » (Source : francebleu.fr, 16/11/2018).

Lire plus »

Des évêques à côté de leurs pompes

Quelle désolation ! Les remontées des diocèses de Tarbes-Lourdes et Limoges ne sont guère positives . Pour Mgr Brouwet, évêque dans la cité mariale depuis 2012, ce n’est guère étonnant ; cet évêque est un habitué du contre-témoignage : outre son tropisme tradi – il ne tarit pas d’éloges entre autres sur la Fraternité Saint-Pierre (FSSP), composée de lefebvristes ralliés à Rome –, il avait voulu déloger la dizaine de dominicaines contemplatives en 2015-2016 de leurs locaux proches de la grotte pour y abriter ses propédeutes1 (cf. GOLIAS Hebdo n° 449). Qu’importait alors si ces religieuses étaient présentes à Lourdes depuis 1889, Mgr Brouwet n’en avait cure, n’ayant d’yeux que pour ses séminaristes… Il réitère désormais mais avec les laïcs, chassés littéralement des services depuis son arrivée. De manière presque méthodique. C’est ce que décrit ce diocésain, qui y voit – à juste titre – l’empreinte d’un cléricalisme poussé à l’excès, ravageur pour les laïcs que l’on veut exclure pour réinstaller des clercs, des religieux. Les laïcs ne sont acceptables qu’assis face à la chaire, à genoux devant l’autel et la main au porte-monnaie, pour paraphraser le père dominicain Congar.

Lire plus »

Positivité

J’ai vu récemment deux films dont elle est le sujet, mais opposés quant à leur conclusion : Le Grand bain, de Gilles Lellouche, et I feel good, de Benoît Delépine et Gustave Kervern. Dans le premier, toute une bande de bras cassés quadragénaires et dépressifs, très sympathiques au demeurant, parviennent à gagner contre toute attente et vraisemblance une compétition mondiale de natation synchronisée, et ainsi retrouver goût à la vie.

Lire plus »

Cléricalisme… et Gilets jaunes !

A l’heure de ces lignes, difficile de dire comment se résoudra la révolte des « gilets jaunes ». Les revendications diverses, respectables mais contradictoires rendent difficiles les sorties de crise. Rapprochée du « cléricalisme » comme dénonciation d’un système de décisions ne prenant pas en compte les problèmes des gens à la base, d’un modèle réservé aux élites et à ceux qui savent, la révolte interpelle toutes les structures de représentation. Les politiques sont sommés de répondre oui immédiatement. Les décrypteurs médiatiques nous disent que tout cela couvait depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, les signes étant dans l’abstention croissante aux « élections » et la non-adhésion aux partis politiques et aux organisations syndicales.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories