Mois : janvier 2018

Art

On admettait naguère que son but était la recherche de la Beauté, et que ses temples étaient précisément les musées des « Beaux-Arts ». Mais aujourd’hui tout cela a bien changé. Certains « artistes » revendiquent hautement la laideur et la médiocrité de leurs créations. Ils assument par exemple totalement l’idée d’une mauvaise peinture (bad painting). Voyez la pratique de Jean-Michel Basquiat : l’« œuvre » est volontairement bâclée et négligée, elle mêle collages, graffitis, couleurs vives, traits grossiers, publicités, etc. Mieux, l’artiste belge Jacques Lizène revendique lui-même un « art nul » et des créations lamentables et sans intérêt. On peut consulter (preuve qu’il a de l’écho) sa notice sur Wikipédia.

Lire plus »

Il s’est opposé à « La Marche pour la vie » : le courage du MRJC

Dimanche 21 janvier dernier, des chrétiens d’extrême droite ont pu défiler pour la vie alors qu’il s’agissait surtout de se positionner en contre : l’IVG, la contraception, la PMA, la GPA, la fin de vie… avec, en toile de fond, des relents écœurants qui consistent à expliquer que l’on souhaite remplacer les embryons avortés par des migrants, que c’est un plan voulu par les Etats occidentaux. En prévision de ces diatribes qui n’ont rien d’évangéliques, le Mouvement rural de la Jeunesse chrétienne (MRJC) a formulé un communiqué « se désolidaris[ant] » de cette marche. Que n’avait-il fait là ! A peine publié, le communiqué engendra une multitude de réactions, c’est bien le mot, allant de l’insulte caractérisée à l’appel au retrait obligeant le mouvement à préciser ses propos.

Lire plus »

Divertissement

40 000 tonnes de CO2 vont être gaspillées pour la compétition du Dakar, qui vient de s’élancer depuis le Pérou à destination de l’Argentine. J’ai vu à la télévision de splendides images de dunes de sable, avec des barkhanes qui d’en-haut ressemblent à des tableaux abstraits propres à faire rêver, et à inspirer une méditation recueillie et silencieuse. Mais elles étaient violées par l’irruption sauvage de tous ces engins motorisés, bardés de publicités chantant le péan de notre civilisation : la consommation. On était loin des solitudes érémitiques appelant la retraite : un capharnaüm de bruit et de fureur les avait remplacées.

Lire plus »

Genre

L’Église suédoise, évangélique luthérienne et dont l’Archevêque est une femme, va encourager prêtres et fidèles à proscrire les termes genrés pour désigner Dieu. Ainsi il ne faudra pas employer des termes comme « Le Seigneur », ou « Il » pour leur préférer le mot « Dieu » (neutre en suédois), moins spécifique. (Source : courrierinternational.com, 24/11/2017)

Lire plus »

Le pape au Chili ou le voyage de tous les dangers

Trente ans après Jean Paul II, le pape François se rend au Chili, où il séjournera trois jours, du 15 au 18 janvier. Mais le contexte de ce voyage diffère à bien des points de vue de la situation qui avait permis au pape polonais de faire de sa visite un événement majeur.
Le Chili d’aujourd’hui a beaucoup évolué par rapport à celui qui avait reçu Jean Paul II. En 1987, le pays comptait 80.000 migrants (0,7% de la population). Ils seraient actuellement 465.000 (2,5%). Le taux de fécondité est tombé de près de 3 enfants par femme à 1,8. L’espérance de vie a augmenté de 10 ans. La population a augmenté de 50 % passant de 12,4 à 18,3 millions.
En 1987, l’Eglise catholique du Chili participait activement à organiser le départ de Pinochet, ce qui avait créé une forte attente à l’égard de la présence du pape. Aujourd’hui, les conditions du voyage pontifical sont beaucoup moins favorables. Le retour à la démocratie s’est fait selon des règles constitutionnelles héritées du pouvoir militaire, et révisées depuis, seulement à la marge, ce qui aboutit à un Etat faible. Le pays est confronté à des problèmes notamment la question des mapuches, une immigration récente mais qui s’accélère, une revendication territoriale de la Bolivie. Avec l’élection de Sebastian Pinera, la droite revient à La Moneda, mais avec 50 % d’abstention, et un parlement qui ne sera pas très coopératif.
François a choisi, pour ce court séjour, de visiter, outre Santiago, deux points chauds : Temuco, en pays mapuche et Iquique, dans le nord, lieu où se concentre une (relativement) forte population immigrée, située par ailleurs dans la région qui ‘‘intéresse’’ la Bolivie. Mais surtout, l’Eglise catholique est largement déconsidérée par un positionnement qui tourne le dos à ce qu’il était il y a trente ans, et par des problèmes de pédophilie, particulièrement aïgus.

Lire plus »

Pape Francois : l’année de tous les défis

C’est un peu comme les chocolats ou les Sissi à Noël : un passage obligé… Chaque année, les vœux à la Curie du pape argentin sont attendus. On sait qu’il en profite généralement pour tancer ses collaborateurs de manière véhémente, cela fait les gros titres et apporte du grain à moudre à celles et ceux qui veulent des réformes dans l’Eglise.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories