Mois : janvier 2015

L’après Charlie – A quoi les écoles doivent-elles servir ?

Le rôle des écoles primaires et secondaires dans la société française a fait couler beaucoup d’encre et de salive durant la semaine qui vient de s’écouler. Cela s’est articulé autour de quatre points : les réactions de défi lors de la « minute de silence » imposée après l’attaque contre Charlie-Hebdo de la part de certains élèves ; les débats médiatiques sur la meilleure réponse à donner au sujet de ces réactions de défi ; les poursuites et les sanctions immédiates prises à l’encontre de ces jeunes ; les décisions finalement adoptées en urgence par la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem (annoncées le 22 janvier). Implicitement, il y a l’idée que le système d’enseignement est à la fois l’une des causes et l’une des solutions, ce qui n’est pas faux. Mais nos gouvernants abordent-ils le problème par le bon bout ? N’ont-ils pas tendance à confier à l’école la tâche incommensurable de régler tous les problèmes qu’ils ne parviennent pas à résoudre parce qu’il ne le veulent pas vraiment ?

Lire plus »

Prosélytisme

C’est le fait de vouloir amener les autres à ses propres croyances. Ainsi en christianisme lit-on ces paroles, mises dans la bouche de Jésus ressuscité : « Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » (Matthieu, 28/19) Je doute que Jésus ait pu utiliser cette formulation trinitaire, le dogme de la Trinité s’étant imposé bien plus tard.

Lire plus »

Le pape François : l’affaire
du « coup de poing »

Décalage horaire ? Méconnaissance du problème ? Les propos tenus par François dans l’avion qui le menait du Sri Lanka aux Philippines (1), méritent de s’y arrêter un instant. Si nous les avons trouvés déconcertants, nous ne fûmes pas les seuls ! Même les conservateurs ont failli tomber en pâmoison (2) !

Lire plus »

Blasphème, blessure et démocratie

Nous venons de vivre des événements d’une rare intensité.
Le lâche assassinat de la rédaction de Charlie Hebdo, de policiers et de citoyens, mais aussi la mobilisation de millions de personnes dans les rues et sur les réseaux sociaux… Reste à savoir ce que révèle ce consensus. Tout le monde n’a pas manifesté ou proclamé « Je suis Charlie » pour les mêmes raisons. De même, tous ceux qui ont refusé de jouer le jeu de l’unité nationale avaient des motivations plurielles.

Lire plus »

Banc

Cet élément de mobilier urbain a tout pour attirer la sympathie. Il permet le repos du marcheur fatigué, l’observation rêveuse de la foule, le rendez-vous

Lire plus »

Les cultes et la Sécurité sociale

La loi du 2 janvier 1978, repose sur une donnée simple, les ministres du culte et membres de collectivités qui ne sont pas affiliés en maladie et/ou vieillesse à une autre Caisse de Sécurité sociale, doivent être inscrits à la Caisse d’Assurance Vieillesse Invalidité et Maladie des Cultes (CAVIMAC). Les ministres de l’Église réformée et les Rabbins ont choisi délibérément, leur affiliation au Régime des salariés, de même plus de la moitié des Pasteurs Évangéliques. Normalement le culte catholique affilie tous ses membres à la Cavimac pour leur temps religieux.

Lire plus »

Amnesty International : Les combats d’aujourd’hui et de demain

Dans le précédent « Golias Hebdo », nous évoquions la mobilisation organisée le 10 décembre par Amnesty International France. A la suite de cette Journée internationale des droits de l’homme, qui a donné lieu à de nombreux témoignages, sa présidente Geneviève Garrigos a bien voulu nous accorder une interview.

Lire plus »

Réflexion

Face aux horribles assassinats qui viennent de se produire, le premier mouvement a été la stupeur, la sidération. Le deuxième, la compassion, l’empathie, toutes marques

Lire plus »

Charlie Hebdo : la liberté d’expression assassinée

Toute la rédaction de Golias que l’on a parfois qualifiée de « Charlie Hebdo catho » est sous le choc. Pas de mots pour dire l’émotion face à cet acte barbare. Il faut bien pourtant en parler car la parole est la meilleure réponse à ces délinquants du fanatisme religieux. Délinquants parce que l’on connait les liens qui unissent les mafias aux terroristes islamistes. Et l’on sait aussi que les responsables musulmans condamnent avec force ces assassinats. Des imams français étaient réunis à Rome ce jour pour rencontrer le pape François. Ce soir, ils sont au séminaire français. Les responsables des cultes en France étaient reçus aujourd’hui pour les vœux par le président de la République. Leur déclaration est claire : ces criminels ne peuvent prétendre agir au nom de Dieu.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories