Mois : mars 2014

La philosophe Fabienne Brugère évincée par l’épiscopat, sous la pression des ultra-conservateurs

« Il n’y a pas d’affaire mais une erreur de casting. Cette universitaire n’a pas sa place dans un temps de formation. » Ainsi s’est exprimé le père Denis Metzinger, responsable de la Pastorale familiale pour le diocèse de Paris. L’universitaire malvenue, c’est Fabienne Brugère, philosophe bordelaise, qui devait aider les responsables diocésains de la Pastorale familiale à réfléchir sur le soin à l’autre. Mais cette philosophe n’a pas seulement réfléchi sur le « care » (le soin) ou l’individualisme contemporain… mais aussi sur le « genre ». Etre proche de la pensée de Judith Butler, qui a étudié ces questions de l’articulation entre le sexe biologique et les conditionnements historiques, est un péché irrémissible ! Etre favorable au mariage entre personnes homosexuelles ou défendre le droit à l’avortement est l’horreur de l’abomination. Pas de place pour de tels penseurs ! Nous pouvons regarder avec humour l’argumentation du prêtre parisien. Il n’y a pas d’affaire, mais qui donc a invité la philosophe ? « Une erreur de casting » n’est donc pas importante. Circulez, il n’y a rien à voir. De fait, le changement n’est pas pour maintenant. L’Eglise se replie sur elle-même plutôt que de s’ouvrir à l’autre. C’était pourtant une belle occasion de dialoguer sereinement, au-delà des polémiques trop souvent caricaturales.

Lire plus »

Confusion

Celle des esprits et des interprétations est très grande, par exemple chez ceux qui sont chargés d’informer le public, les journalistes. Ainsi, on a relevé avec enthousiasme la phrase du dernier pape, dans l’avion qui le ramenait de Rio, où s’étaient tenues les Journées mondiales de la jeunesse, le 28 juillet 2013, à propos des homosexuels : « Qui suis-je pour les juger ? ». Dernièrement, un prétendu « spécialiste des religions » a commenté ce propos en disant : « Il n’est donc pas encore au stade où il les marie, mais il n’est plus dans la condamnation » (Metronews, 13/03/2014, page 4). Je reste interloqué devant ce « encore », qui suppose que l’événement se produira un jour.

Lire plus »

Bulgarie, les « Invisibles » de l’Europe

Sept ans après son entrée, la Bulgarie reste le pays le plus pauvre et l’un des plus corrompus de l’Union européenne. Depuis près de 300 jours, dans l’ombre de l’Ukraine, un printemps bulgare s’est allumé à Sofia. Reportage.

Lire plus »

Divorcés-remariés : des changements annoncés ?

Le pape François a chaleureusement remercié le cardinal Kasper pour son discours d’ouverture au Consistoire en février dernier, qui, selon le pontife, révélait une théologie « profonde » et  « sereine », marquée par le « sensus ecclesiae, l’amour de notre mère Eglise », lui donnant « l’idée de faire de la théologie à genoux ». Une théologie humble ? Ou qui demande pardon ?

Lire plus »

Polythéisme

On raille l’idolâtrie à laquelle il paraît conduire, et aussi la naïveté qu’il y a à faire éventuellement s’opposer des dieux dans des luttes qui n’ont rien, à nos yeux, de majestueux. Voyez comment la mythologie antique est traitée bien familièrement par Offenbach, par exemple : on rit de toutes ces divines disputes, qui ressemblent fort parfois à des scènes de ménage. De toute façon, l’Histoire, pensons-nous, a tout balayé, et aussi bien la Grèce que Rome ont répudié leur passé « païen », pour n’adopter que le Dieu unique.

Lire plus »

Le voile se lève sur la France des précaires

Depuis quelques semaines déjà, des associations comme le Secours catholique ou le Secours populaire organisent des avants-premières suivies de débats, un peu partout en France, en présence des réalisateurs. Le documentaire « Se battre » est sur le grand écran depuis le 5 mars. Que raconte-t-il ? Une petite ville, dans le couloir du Rhône,
Givors. Jean-Pierre Duret et Andréa Santana filment les gens qui vivent la pauvreté. Un parti-pris : pas de discours autre que celui des personnes concernées et des bénévoles qui les soutiennent.

Lire plus »

L’affaire Ricca ou les limites d’une réforme

Quelques jours après son retour du Brésil, fin juillet 2013, le pape François faisait savoir à la secrétairerie d’Etat que Mgr Ricca resterait à son poste. Nommé prélat de l’Institut des œuvres de religion le 15 du mois précédent, il avait pourtant à son actif un parcours peu conforme à sa nouvelle dignité.

Lire plus »

Renouveau charismatique : le Père Cantalamessa de retour en France

Le Père Raniero Cantalamessa, nommé prédicateur de la maison pontificale en 1980 par Jean-Paul II et confirmé dans cette charge par Benoît XVI, est connu par les sessions et les retraites qu’il anime dans le monde entier. Il sera à Saint-Joseph de Mont-Rouge, Puimisson (34) le 16 mars prochain pour un grand rassemblement du Renouveau charismatique, à l’occasion d’une formation pour les prêtres de la région qui aura lieu à Perpignan, sur l’initiative et en collaboration avec Mgr Carré.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories