Mois : mars 2013

Doit-on bénir une vache ?

1. Chez le cordonnier

La vitrine ne paye pas de mine. Les quelques paires de chaussures exposées, principalement pour hommes, n’incitent guère le chaland de passage, et encore moins la chalande, à franchir le seuil de la boutique. Toutefois, si d’aucuns s’y aventuraient, ils seraient surpris de découvrir un atelier où s’affaire, assis sur un tabouret, Bertrand, un homme d’une cinquantaine d’années entouré de panneaux et de différents rayonnages emplis d’outils : des ébourroirs, des tranchets pour couper le cuir et des poinçons pour le trouer, des tire-points pour ébarber, des embauchoirs, un assortiment d’alènes plates, rondes ou carrées, des lissoirs pour polir les talons et le bord des semelles et quelques autres qui sont peut-être des pièces de collection.

Lire plus »

Enquête sur les secrets du Conclave ou comment le pape François a été élu

Le moins que l’on puisse dire est que notre époque est celle de la communication. Quelques gestes significatifs, en soi fort édifiants au demeurant, orientent d’emblée l’opinion vers la bienveillance, sinon l’enthousiasme. Tel fut au demeurant le secret d’un pontificat comme celui de Jean Paul II. Et à cet égard tout au moins le pape François
semble marcher sur ses traces. Quelques gestes forts et spectaculaires pèsent plus lourd qu’une longue réflexion nuancée.

Lire plus »

Limite

Toutes les sagesses du monde en font l’éloge. Ainsi le mèden agan des Grecs, le ne quid nimis des Latins, qui signifient : rien de trop. Lorsqu’elle est franchie, par aveuglement ou orgueil délibéré, l’hybris grecque, sa transgression est aussitôt châtiée par la justice divine immanente, ce que ces mêmes Grecs appelaient la Némésis. On sait que la foudre frappe préférentiellement les arbres les plus élevés. D’où l’éloge que faisaient les Anciens de la vie moyenne, l’aurea mediocritas d’Horace, le juste milieu précieux comme l’or. C’est pourquoi pour bien des sages la vie cachée était le modèle de toute vie : lathe bion, disaient les Grecs, cache ta vie.

Lire plus »

Église

C’est simplement si on s’en réfère à l’étymologie grecque du mot (ekklèsia) une assemblée, celle des croyants. Rien dans le mot ne suggère une Administration, ou un Gouvernement quelconque d’un groupe d’hommes par certains d’entre eux. Jésus par exemple n’a pas fondé l’Église au sens où nous l’entendons aujourd’hui. On connaît la phrase de Loisy : « Jésus a annoncé le Royaume, et c’est l’Église qui est venue. »

Lire plus »

Député blagueur, curé râleur

Le député socialiste Nicolas Bays a la blague facile. La semaine dernière, il a posté sur Twitter la photo d’un hostie accompagné de la légende : « Nouveau scandale alimentaire. Contient 0 % du corps du Christ… ».

Lire plus »

Démesure

Il y aurait aujourd’hui 1452 milliardaires dans le monde dont les capitaux cumulés (5,5 billions de dollars) représentent plus que le Produit intérieur brut japonais.

Lire plus »

Iran : le prix de la résistance

La révolte des paysans dans la région d’Ispahan continue pour lutter contre le pillage de leurs ressources par les « pasdaran » sous l’autorité de l’ayatollah Khamenei.

Lire plus »

Dictature argentine : la face obscure du nouveau pape François

Elu le 13 mars sous le nom de François 1er, Jorge Bergoglio passe pour un modéré, un classique, « spirituel » et cultivé, vivant simplement et en retrait de la restauration ratzingérienne. C’est du moins l’image officielle [P.S. Nous vous invitons à regarder l’émission de Paul AMAR [« le 19h du 16 mars » de France 5 (en particulier depuis la 33em minute)]].qui a permis au cardinal-archevêque de Buenos Aires de faire figure d’homme de consensus. Sauf que l’image de ce premier pape venu d’Amérique latine, membre de la Compagnie de Jésus, est entachée par son passé, au moment de la dictature militaire qui a sévi en Argentine entre 1976 et 1983.

Lire plus »

Habemus papam – François Ier
Bergoglio, une ombre au tableau

Né en 1936, l’archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Bergoglio, élu le 13 mars sous le nom de François 1er est un modéré, classique, « spirituel », cultivé et nuancé, vivant simplement et en retrait par rapport au tournant de la restauration ratzingérienne. Pondéré dans ses jugements, il fait figure d’homme de consensus. Sauf que l’image de ce premier pape d’Amérique latine est aujourd’hui entâchée par des révélations concernant son passé lors de la dictature argentine. De sorte que son début de pontificat commence très mal.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories