Mois : août 2011

Engagement

Ce mot aujourd’hui est en crise. D’abord dans son sens social et politique, sartrien si l’on veut. Suite au déclin des grandes idéologies fédératrices des groupes humains, les individus atomisés sont maintenant plus des surfeurs ou des consommateurs de biens matériels, que des militants. Mais je voudrais ici plutôt parler de l’engagement sentimental ou amoureux, qui lui aussi me semble faire défaut à nos contemporains.

Lire plus »

Une semaine ordinaire en Palestine

Le Palestinian Center of Human Rights (PCHR), organisme indépendant, publie chaque semaine un Rapport sur les violations israéliennes des droits humains. Nous avons choisi une semaine « normale », bien avant les derniers affrontements sanglants d’août.

Lire plus »

Le cardinal Burke à Rocamadour

Ce cardinal américain de 63 ans fait désormais de plus en plus figure de protecteur de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre de Gricigliano,
de tendance traditionaliste et de style baroque dont le responsable est Mgr Gilles Wach.

Lire plus »

Fellay bientôt chez le pape

La canicule suprenante autant qu’accablante de cette d’été pourrait nous faire oublier ce qui se prépare derrière les épais murs des sacrés
palais. En effet, depuis plusieurs semaines l’hypothèse d’une
réconciliation avec les anciens lefebvristes, regroupés autour de la
fraternité sacerdotale Saint Pie X, que conduit l’évêque Bernard Fellay,
son supérieur, semble, malgré le point très délicat et hautement
explosif de la rencontre d’Assise voulue cet automne par Benoît XVI,
être à nouveau évoquée.

Lire plus »

Nevers : Barbarin place son pion

La nomination qui vient de tomber en cette fin du mois d’août du nouvel évêque de Nevers n’est, à vrai dire, pas véritablement une surprise. Mgr Thierry Brac de la Perrière, 52 ans, évêque auxiliaire et vicaire général de Philippe Barbarin à Lyon depuis huit ans déjà attendait un transfert à la tête d’un diocèse depuis deux ans environ.

Lire plus »

Marie

Les catholiques viennent de fêter l’Assomption de la Vierge Marie, son élévation au ciel entourée d’anges, que notre peinture figure souvent. En fait ce sort d’abord était réservé à son Fils, qui, tel le Ganymède de la mythologie grecque, fut emporté au ciel (Actes des Apôtres 1/2, etc.). Ce n’est qu’après qu’on a dit qu’il était monté au ciel tout seul, motu proprio, de son propre mouvement : c’est ce qu’on appelle son Ascension, qui est un article de foi du Credo.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories