Mois : juillet 2009

Notre projet

Lorsque Sigmund Freud titrait l’un de ses livres l’Avenir d’une illusion, avec humour et sens de la répartie, son interlocuteur protestant de prédilection, Oscar Pfister, lui répondait en titran L’illusion d’un avenir ». Il faut cultiver le sens de l’utopie, au sens de Thomas More, c’est à  dire du lieu qui est bon (préfixe «eu») mais qui n’existe pas tel que (préfixe privatif «u»). Autrement dit, il s’agit de tracer toujours des chemins nouveaux et stimulants.

Lire plus »

De l’urgence aujourd’hui de Repenser le christianisme

La période nous semble propice à  une réflexion de fond, à  une recherche en profondeur, au-delà  de l’actualité immédiate et de son cortège de nouvelles quelquefois croustillantes, et parfois désolantes. «Golias» décortique avec un soin gourmand et un esprit volontiers taquin l’actualité immédiate, y compris celle, quelquefois secrète, qui se déroule derrière les murs épais du Vatican. Néanmoins, l’espace d’une pause, il nous semble intéressant de penser et de rêver à  loisir. D’imaginer les traits d’un nouveau christianisme, non pas sans doute jusque dans le détail (nous aimons nous laisser surprendre), mais au travers de grands axes qui composent autant de directions à  emprunter, en toute liberté, pour inventer l’Evangile de demain.

Lire plus »

L’Opus Dei contre la CEI et pro-Berlusconi

La conférence épiscopale italienne (CEI), par les voix de son président, le cardinal Angelo Bagnasco, et de son secrétaire Mgr Mariano Crociata vient de lancer un avertissement au président du conseil Silvio Berlusconi, l’invitant à  une conduite exemplaire, qu’il est très loin d’adopter pour le moment, défrayant la chronique des people par son goà»t intempérant pour les très jeunes filles.

Lire plus »

Sodano, un homme qui aime le pouvoir

Contrairement à  un Joseph Ratzinger d’abord homme de doctrine, Angelo Sodano se montra surtout homme de pouvoir. Certes, à  la différence de la plupart des diplomates de la Curie, il commença sa carrière comme professeur de dogme, peu de temps il est vrai. Sur le fond, à  titre personnel, c’est un thomiste qui penche plutôt, mais sans vouloir se compromettre, du côté de la théologie romaine la plus classique.

Lire plus »

Jésus recherché par la foule

Entre la multiplication des pains de dimanche dernier et la recherche de Jésus par la foule au début de l’évangile d’aujourd’hui, Jean relate le récit du Christ rejoignant ses disciples sur la mer houleuse. Le lecteur a donc connaissance d’une scène qui est une invitation à  ne pas avoir peur avec celui qui peut dire : « je suis », comme Dieu au Mont Sinaï ! (v 20. Cf. 8, 58)

Lire plus »

Langage

Lu dans un magazine télé, à  propos d’une série américaine très suivie, ce descriptif : « Samantha veut s’investir à  100 % dans sa relation avec Jerry. » Dans ce type de langage je vois une façon bien problématique de se comporter dans la vie¦

Lire plus »

L’évêque d’Avignon et le blasphème

Faut-il brider la création artistique et empêcher les artistes de dire quelque chose de leur foi, ou simplement de leur recherche, dans la mesure o๠certaines âmes pieuses trop sensibles y voient un blasphème ? Le débat est à  nouveau ouvert suite à  la réaction indignée de l’archevêque d’Avignon, Mgr Jean-Pierre Cattenoz au sujet d’une affiche, il est vrai « dérangeante », de Michel Lebert.

Lire plus »

Langage

Lu dans un magazine télé, à  propos d’une série américaine très suivie, ce descriptif : « Samantha veut s’investir à  100 % dans sa relation avec Jerry. » Dans ce type de langage je vois une façon bien problématique de se comporter dans la vie¦

Lire plus »

La multiplication des pains

Nous avions laissé Jésus enseignant longuement une foule qui l’avait ému. Marc prolonge son récit par celui de la multiplication des pains. Mais c’est la version de Jean que nous lirons aujourd’hui et jusqu’au 23 aoà»t.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories