Mois : mai 2007

Rwanda: la nouvelle gaffe du Pape

Le 22 mai 2007, quarante cinq jours après le début de la période commémorative, le Vatican a rendu public une lettre du Pape Benoît XVI adressé au président du Rwanda à  l’occasion du 13 ème anniversaire du génocide des tutsi.

Cette intervention du Vatican survient dix jours après la publication sur l’Hebdonet de Golias d’un article intitulé : « La Pâques et le souvenir du génocide » dans lequel nous rapportions la célébration d’une messe de Pâques à  Gatineau au Québec, durant laquelle des survivants ont eu l’occasion de se souvenir des leurs tout en célébrant la résurrection de Jésus.

Notre article aurait-t-il inspiré le Vatican ou est-ce une simple coïncidence ?

Il y a lieu de saluer toutefois ce geste du Pape qui a manifesté le désir de « s’unir au deuil ¦et à  la prière de toutes les victimes ».

Loin de nous émerveiller cependant, le contenu du message du Saint-Père nous laisse perplexe à  plusieurs d’égards !

Lire plus »

Benoît XVI: un gondolier qui conduit l’Eglise à  la gaffe…

Les propos tenus au Brésil, au sanctuaire marial d’Aparecida, par le Pape Benoît XVI sur l’évangélisation de l’Amérique latine, dimanche 13 mai ont suscité une réaction très vive d’indignation.

En effet, le Souverain Pontife semblait nier les exactions liées de fait à  une évangélisation souvent bien peu évangélique des peuples d’Amérique latine et des Caraïbes. Pour Joseph Ratzinger : « l’annonce de Jésus et de son à‰vangile n’a supposé, à  aucun moment, une aliénation des cultures précolombiennes, ni ne fut une imposition d’une culture extérieure, a précisé le pape ».

Lire plus »

Scandale: comment le Vatican prépare en douce la béatification de Pie XII

Un pas supplémentaire vient d’être franchi dans la direction de la béatification du Pape Pie XII.

La Congrégation des causes des saints vient en effet de reconnaître l’héroïcité de ses vertus. En termes plus compréhensibles, cela signifie que le « candidat » a été reconnu apte à  être un jour déclaré officiellement saint pour le caractère exemplaire et magnifique de sa vie chrétienne.

La décision ultime revient au pape. Lequel n’a jamais caché son admiration pour la figure d’Eugenio Pacelli.

Lire plus »

Barbarin et le chaos, Tauran et Sarko


Un étrange procès pourrait éveiller la curiosité amusée des Lyonnais. Thierry Ehrmann, PDG du groupe serveur et propriétaire de la Demeure du chaos, un relais de poste du XVIIe transformé en oeuvre originale et « décoiffante » d’art contemporain, qui se trouve à  Saint-Romain-au-Mont-d’or entend assigner en justice… le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon et Primat des Gaules.

Lire plus »

Les cinq maîtres mots de Maître Sarko

Brusquement surgit dans ma mémoire le rappel d’une autre campagne électorale présidentielle. Je soutenais en ce temps-là  l’un des innombrables candidats de gauche sans espoir d’être élu, Pierre Juquin. A la maison des syndicats de Montpellier, j’ai tenu le langage qui me paraît beaucoup plus actuel en 2007 : d’o๠vient que, pour m’affermir dans ma sensibilité de gauche, j’en sois réduit à  regarder la droite ? Je sais de plus en plus contre quoi je suis mais de moins en moins avec qui je m’y trouve.

Lire plus »

Le défi des pentecôtistes

On sait maintenant comment Benoit XVI veut partir en guerre contre le pentecôtisme.

L’analyse du phénomène pentecôtiste faite par J. Comblin est particulièrement éclairante sur la réalité du problème, ses causes, ses racines. Il donne à  comprendre qu’il constitue une étape bien réelle dans l’histoire du christianisme : par la réponse et l’espoir qu’il apporte à  tant de pauvres en Amérique latine laissés à  eux-mêmes, en fait, par l’Eglise catholique¦

Autant de réalités dont le pape s’est bien gardé de tenir compte dans son projet de restauration.

Son auteur, José Comblin, théologien latino-américain (originaire de Belgique) est bien connu. Rejeté du Chili sous Pinochet, il passa au Brésil et fut conseiller de Don Helder Camara et du Cardinal Arns de Sao Paulo. Il fut expert à  Medellin (1968) et Puebla (1979).

Traduit de l’espagnol par Edouard Mairlot

Lire plus »

Le fils de l’Abbé Pierre?

Ce 25 mai, la sortie d’un livre éveille toutes les curiosités. Sous le pseudonyme de Jean-Christophe Escaut, éducateur spécialisé, chansonnier et galeriste d’art, un homme raconte son lien privilégié avec Henri Grouès sous le titre « l’Abbé Père ». Une question le taraudait tout au long de ces années : « suis-je le fils naturel de l’abbé Pierre? ».

Lire plus »

Le peuple de Dieu (5ème et dernier épisode)

Résumé des épisodes précédents : Au cours d’une réunion dans la salle paroissiale, les assistants sont d’abord très étonnés que Pierre Jourdan, divorcé d’un premier mariage civil dont il a eu quatre enfants, ait pu se remarier religieusement puis stupéfaits d’apprendre que ce mariage ait été célébré par Raymond, un prêtre abandonné à  la naissance par une mère prostituée. Pour répondre à  la veuve Santoni, scandalisée qu’un évêque ait pu ordonner ce jeune homme, le curé rappelle le passé peu glorieux de Benoît IX. La veuve exaspérée préfère quitter la salle après avoir rendu Vatican II responsable de la dégradation actuelle de la religion. Dans un esprit de conciliation, quelques jeunes paroissiens préparent une cérémonie un peu particulière.

Lire plus »

Berlusconi: la paille et la poutre

Mgr Alessandro Maggiolini, évêque de Côme jusqu’à  une date récente est parti à  la retraite. Ses déclaration si tonitruantes, dans le sens du néo-conservatisme le plus intransigeant, étaient souvent l’occasion de polémiques. Son successeur s’inscrit dans une toute autre ligne, dite libérale, et qui se retrouve dans le style pastoral et l’enseignement du cardinal Martini. Mgr Diego Coletti, né en 1941, se présente d’ailleurs comme un fils spirituel de l’ancien archevêque de Milan. Théologien à  l’esprit éclairé, il a d’ailleurs été choisi par Carlo Maria Martini lui-même comme Recteur du Collège Lombard de la Ville éternelle, signe de confiance. Le poste est d’ailleurs stratégique. On le considère comme un véritable tremplin vers de plus hautes fonctions dans l’Eglise. Ainsi, le prédécesseur de Mgr Coletti, un certain Dionigi Tettamanzi, est-il devenu archevêque de Milan et cardinal.

Lire plus »

Le cardinal Martini contre le ‘Jésus’ du Pape

A l’occasion de la présentation du premier livre du pape à  l’Unesco, à  Paris, le 23 mai, pour sa publication en français, le cardinal Carlo Maria Martini a porté un oeil relativement critique sur le livre de Benoît XVI, Jésus de Nazareth. La cérémonie était placée sous le haut patronage de la Conférence des évêques de France et de Mgr Fortunato Baldelli, nonce apostolique à  Paris. L’archevêque émérite de Milan et exégète, jésuite, aujourd’hui retiré à  l’Institut biblique de Jérusalem y est intervenu avec Mgr Joseph Doré, sulpicien et théologien, archevêque émérite de Strasbourg.

Lire plus »

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories