Le scandale du Téléthon

La position de courants intégristes contre le Téléthon suscite un peu partout une très vive indignation. Des courants intégristes proche de l'extrême droite, en particulier dans le diocèse de Fréjus et Toulon, sont à  l'origine d'une croisade à  laquelle semble même s'associer l'archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois. Comment oublier au passage que l'argent récolté a permis depuis vingt ans de prolonger d'une quinzaine d'années l'espérance de vie des malades? Des recherches importantes ont pu être financées qui sans cela n'auraient pu l'être.

La position de courants intégristes contre le Téléthon suscite un peu partout une très vive indignation.

Des courants intégristes proche de l’extrême droite, en particulier dans le diocèse de Fréjus et Toulon, sont à  l’origine d’une croisade à  laquelle semble même s’associer l’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois.

Comment oublier au passage que l’argent récolté a permis depuis vingt ans de prolonger d’une quinzaine d’années l’espérance de vie des malades?

Des recherches importantes ont pu être financées qui sans cela n’auraient pu l’être.

La présidente de l’association française contre les myopathies (AFM), Laurence Tiennot-Herment s’est déclaré profondément choquée et attristée par cette prise de positions de pans importants du catholicisme le plus conservateur.

Il faut savoir que si l’attaque est d’abord venue de milieux marginaux au sein de l’Eglise catholique l’évêque de Fréjus et Toulon, Mgr Dominique Rey, est proche du traditionalisme, une bonne dizaine d’évêques a décidé de relayer ce combat plus que douteux.

C’est le cas, entre autres, de Mgr Maurice de Germiny, l’évêque de Blois qui est allé jusqu’à  opposer un non catégorique. En tout aussi tristement décalé, nous citerons la phrase du bras droit de Mgr Vingt-Trois, son vicaire général, Mgr Michel Aupetit, pour lequel  » le progrès technique n’est pas toujours un progrès humain « .

Que fait-il des malades et des familles ?

Les éventuelles répercussions sur le Téléthon désormais tout proche, pourraient être tragiques si les dons devaient baisser.

Honneur soit rendu à  un évêque moins obscurantiste que ses confrères, Mgr Michel Dubost, d’Evry et Corbeil, qui se montre opposé à  cette malheureuse et funeste croisade. Selon lui,  » il nous faut accepter que l’éthique chrétienne ne soit plus, à  elle seule, celle qui soutient et anime l’éthique de la société  » vient-il de déclarer, fort lucidement. Ce prélat a eu un frère myopathe décédé à  l’âge de quinze ans. Il estime  » très insupportable que l’on commence une guerre avant d’avoir épuisé les solutions qui sont nécessaires pour résoudre un vrai problème « .

Avec beaucoup de courage, un diacre du diocèse d’Amiens, lui-même myopathe, Jean-Christophe Parisot, précise qu’un éventuel appel au boycott, soutenu par une poignée d’évêques intégrisants, serait  » d’une gravité exceptionnelle et contre la morale chrétienne; il découragerait les donateurs, les malades et les familles « .

Lancé il y a vingt par Pierre-Henri Arnstam et Jean-Pierre Spièro, le Téléthon est très vite devenu un grand moment de générosité et de solidarité.

Le combat mené par les intégristes, au nom d’une fausse morale, toute abstraite et inhumaine, pourrait cette fois avoir de vraies et redoutables conséquences.

Golias souhaite que les franges plus éclairées de l’Eglise catholique oseront non seulement s’opposer à  tout éventuel appel au boycott. Ces dernières sauront reconnaître les priorités éthiques et contribuer au service des hommes, en saluant des initiatives de vraie fraternité sachant déployer avec intelligence les moyens nécessaires. Comme celle du Téléthon.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *